Tarte Tropézienne

aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh c’était aujourd’hui qu’il fallait publier pour le jeu interblog…. je vais me faire gronder/punir pour mon retard 😦

Pour revenir au jeu, rappel des règles : chacun des participants se voit attribuer un blog culinaire dans lequel il doit tester ( au moins) une recette…

Ce mois-ci, j’ai été visité le blog de Boudloune et c’est PetiteGentiane qui venait chez moi.

Alors après avoir longtemps hésiter… j’ai opté pour une recette que je n’avais encore jamais osé faire mais la recette de Boudloune me paraissait abordable 😉

à savoir : La tarte tropézienne

Bon, comme à mon habitude, j’ai changé quelques trucs mais pas l’esprit de la recette ( j’espère)
pour la pâte à brioche:
300gr de farine
1 sachet de levure de boulanger
80gr de beurre
1 oeuf
10cl de lait
30gr de sucre en poudre
1 pincée de sel
2CS d’ eau de fleur d’oranger

pour la crème pâtissière:
2 jaunes d’oeuf
40cl de lait
125g de sucre en poudre
2CS d’ eau de fleur d’oranger
75 g de farine
25cL de crème liquide

pour la déco:
sucre perlé

Tout d’abord, j’ai mis dans ma machine à pain les ingrédients pour la brioche et j’ai lancé le programme pâte.

Pendant ce temps, j’ai réalisé une crème pâtissière. contrairement à Boudloune, je n’utilise pas de la poudre à flan, donc j’ai fait une crème pâtissière plus « tradi » :
Faire bouillir le lait.
Battre les oeufs avec le sucre et la farine. Ajouter l’eau de fleur d’oranger puis verser le lait bouillant en remuant sans arrêt.
Remettre sur le feu et faire épaissir, retirer du feu au premier bouillon et mettre à refroidir dans un saladier.

Une fois le programme pâte terminé, dégazer le pâton et l’étaler sur 1.5 cm d’épaisseur environ

Laisser gonfler encore une heure recouvert d’un torchon puis badigeonner de lait et couvrir de sucre perlé

Enfourner à 180°C pour 20 -25 minutes puis mettre à refroidir sur une grille

Monter alors la crème liquide en chantilly et l’incorporer doucement à la crème pâtissière refroidie.
Découper la brioche en deux et en recouvrir la moitié inférieure de crème

Y déposer la seconde moitié avant de réfrigérer la tarte pour encore 2H avant de servir

Verdict : un délice… bon j’ai oublié de saupoudrer de sucre glace avant de servir mais cela n’a pas eu l’air de manquer 😉 La tarte fut engloutie à une vitesse !!! et ce petit goût de fleur d’oranger……. je vous laisse imaginer

Merci encore Boudloune pour cette recette que je garde précieusement.

Publicités

Un chinois auvergnat …

De nouveau le jeu interblogs… je sais je n’ai pas publié beaucoup depuis la dernière édition mais en ce moment le temps me manque, non pas pour cuisiner mais pour venir mettre ce blog à jour, promis je vais essayer d’être plus présente ce mois-ci ;) .Pour revenir au jeu, rappel des règles : chacun des participants se voit attribuer un blog culinaire dans lequel il doit tester ( au moins) une recette…

Alors pour le mois d’octobre, le tirage au sort m’a désigné le blog de  Nadinechoc ( j’en parlais justement le mois dernier où c’était elle qui venait piocher chez moi et je disais qu’on avait environ de tout faire sur son blog 😉 ). Ce sera Chilubru (encore un blog que je ne connaissais pas , c’est ça qui est vraiment chouette dans ce jeu) qui viendra choisir chez moi…

Pour revenir à mon choix, il s’est porté sur une recette plutôt originale qui m’avait fait de l’oeil dès sa parution le mois dernier, à savoir :

le chinois franc-comtois

Mon seul petit souci, pas moyen de mettre la main sur un mont d’or, ce n’est déjà plus la saison ??? du coup je suis désolée mais j’ai changé un ingrédient à la recette, en mettant de la tome fraiche de cantal( vous savez ce qu’on utilise pour les truffades, les aligots… ) à la place du mont d’or mais promis dès que j’arrive à mettre la main sur ce fromage que j’adore, je recommence cette recette « pour de vrai »

voici donc la recette :

500 g de farine
1 sachet de levure de boulanger sèche
1 oeuf
1 càs de miel
80 g de beurre demi sel
1/2 càc de sel
250 ml de lait tiède

350 g de Mont d’or tome fraiche de cantal
150 g de lardons
1 oignon
quelques brins de persil ou de ciboulette (les enfants n’en voulaient pas)

J’ai donc commencé par faire la pâte à brioche à la map, en y mettant, l’oeuf battu, le lait, le miel, la farine, le sel et la levure (sans qu’ils ne se touchent) puis en lançant le programme pâte avant d’ajouter les cubes de beurre 5 minutes apres le début du programme.

Pendant le programme, j’ai haché un gros oignon que j’ai mis à fondre dans un peu de beurre avant de le mettre à refroidir une fois translucide

A la fin du programme, cela donnait cela :

Je l’ai alors étalée sur un film pour éviter qu’elle colle

Je l’ai ensuite garnie d’oignons, de lardons et de morceaux de fromages (commentaire des enfants : oh on dirait une pizza !!! 😀 )

Puis il m’a suffit de la rouler avant de la découper en huit pour la poser dans un plat beurré.

Au repos pendant 1 heure environ avant de badigeonner le chinois de lait et de l’enfourner à 180°C pour 30 minutes
( Comme Nadinechoc le précise, l’odeur qui flotte dans la cuisine en cours de cuisson est une vraie torture….)

Il a ensuite été laissé à refroidir avant d’être démouler puis servi froid un soir avec une petite salade…
Personnellement, j’ai adoré (j’ai même fini allégrement les restes le lendemain midi… miam )

Baguettes maison sans machine ni robot

Alors c’est une adaptation de la technique « five minutes bread » qui se trouve un peu partout sur le net…

Pour 8 baguettes ( ou 16 petits pains) de ma plaque :
1 kg de farine T55
25g de levure de boulanger déshydratée
20g de sel
700g d’eau

Dans un grand saladier, mélanger farine, levure et sel.

Ajouter l’eau et délayer sans vraiment pétrir, juste que tout soit bien mélanger

Couvrir avec du film alimentaire et laisser 2H à température ambiante. (attention ca gonfle )
Mettre ensuite au frigo pour la nuit ( ou au moins 4H)

Préchauffer le four à 230°C
Sortir la pâte, la façonner ( une plaque de baguettes pour moi consomme la moitié de la pâte, je remets l’autre moitie dans le frigo et l’y laisse, protégée par un film, jusqu’au lendemain pour une autre tournée)
Mettre à mi hauteur en jetant 15 cL d’eau froide dans le lèche frite juste avant de fermer le four.
Laisser cuire pendant 25 minutes environ ( là ça dépend du four, de comment on aime son pain… à chacun de se caler)

et là j’ai essayé de vous prendre la mie en photo

Gâche vendéenne


370g de farine
1 oeuf
100g de lait
100g de crème fraiche
40g de sucre
75g de beurre
20g de fleur d’oranger
10g de levure boulangère fraiche
5g de sel

Alors je pétris et fais lever cette brioche à la machine à pain mais rien n’empêche d’utiliser un robot pétrisseur, vu que de toute manière, je la cuis ensuite au four.

Dans la cuve posée sur une balance tarée, mettre l’œuf, compléter avec du lait pour que l’ensemble fasse 150g, puis ajouter les 100g de crème et la fleur d’oranger.

Recouvrir les liquides avec la farine. puis mettre par dessus en les séparant, le sucre, le sel , la levure émiettée et le beurre en morceaux

Faire tourner la machine sur le programme pâte ( ou pétrir l’ensemble au robot une bonne dizaine de minutes). Il faudra compter 2h environ de levée ensuite, donc si votre machine a un programme pâte « classique » ( avec environ une heure de levée), laisser le pâton lever une heure de plus après la fin du programme. Sans machine, couvrir la pâte et la laisser lever 2h environ.

Dégazer alors la pâte, attention les yeux, ca réduit beaucoup

Mettre alors le pâton dans un moule à cake

Le couvrir et le laisser lever encore une heure environ, elle doit au moins doubler de volume. Allumer alors le four à 180°C. Pendant le préchauffage du four, faire quelques incisons sur la brioche, la badigeonner de lait et saupoudrer de sucres en grain

Mettre à cuire pour 30-35 minutes environ. Démouler et laisser refroidir

Que dirais-tu d’une confiture d’abricots pour accompagner ? tu préfères la confiture de lait ? ou la fraise ? de la tomate verte peut être ? ah tu es plus pate à tartiner aux noisettes ou pâte à tartiner au sirop d’érable

Pas de souci, tout est bon sur une bonne brioche 😉 même nature encore un peu tiède et toute moelleuse… mmmmh

Un hérisson qui file…


350 g de farine
60 mL de lait
150g de crème fraiche
1 oeuf
40g de sucre
50g de beurre
1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
10g de levure fraiche de boulanger
1 cuillère à café de sel

50g de marshmallow
500g de sucre glace (pas sure qu’on utilise tout… ca depend des marshmallow))
1 cuillère à café de cacao amer

2 paquets de mikado
2 oeufs sur le plat en bonbon


Commençons par préparer une brioche.
Bon moi j’utilise ma machine à pain (map), mais on peut faire sans aussi.
Pétrir le lait, l’oeuf, l’eau de fleur d’oranger, la farine, le sucre, le sel, la levure( ne pas mettre en contact avec le sel), le beurre et la crème en utilisant le programme pâte.

A la fin du programme,dégazer et façonner en forme de hérisson ( en gros une boule avec un coté pointu pour le museau)

Laisser lever une grosse demi heure encore puis enfourner à 180°c pendant 25 minutes

Pendant ce temps, préparer la pâte à sucre.
Faire fondre les marshmallows 30 secondes au microonde. (attention ils gonflent !! )
ensuite ajouter le cacao amer et le sucre glace petit à petit en mélangeant bien ( attention ça colle !!)
Ajouter du sucre, mélanger, ajouter du sucre mélanger jusqu’à ce que la pâte ait la consistance d’une pâte à modeler.
saupoudrer de sucre glace le plan de travail et le rouleau et étaler cette pâte en couche fine.
En recouvrir le corps du hérisson ( mais pas la tête)

Pour enlever les traces de sucre glace, j’ai passé sur la pâte mes mains légèrement humides.
Avec une chute de pâte, faire une petite boule pour le nez
et ajouter les yeux et les piquants mikado

escargots briochés aux deux chocolats


500g de farine
100g de chocolat blanc
100g de chocolat noir
100g de beurre
2 sachets de levure de boulanger
2 oeufs
1 cuillère à café de sel
150 mL de lait

Faire fondre le chocolat blanc, avec 75 mL de lait et 50g de beurre. Pétrir ce mélange avec 250g de farine, un sachet de levure, une pincée de sel, un œuf et 35g de sucre.
Étaler la pâte ainsi obtenue

Faire fondre le chocolat noir, avec 75 mL de lait et 50g de beurre. Pétrir ce mélange avec 250g de farine, un sachet de levure, une pincée de sel, un œuf et 35g de sucre.
Étaler la pâte ainsi obtenue et la déposer sur la pâte blanche

Rouler les ensemble et découper des tronçons

Poser les tronçons sur une plaque

Laisser les gonfler une nuit recouverts, dans un endroit tiède

faire cuire une dizaine de minutes dans un four à 200 °C

Laisser refroidir un peu avant de gouter

Buns tomate, jambon, champignons, fromage

200mL de lait
1 œuf
levure de boulanger
1 cuillère à café de sucre
400 g de farine
1 cuillère à café de sel
70 g de beurre
2 tranches de jambon
8 cuillère à soupe de coulis de tomate
100 g de gruyère
4 champignons de paris

Mettre dans une machine à pain, le lait,l’œuf, le sucre, le sel, le beurre, la farine et la levure.lancer le programme « pâte ».( Pour ceux qui n’ont pas de machine, pétrir dix minutes au robot et laisser lever à température ambiante pendant 1h30. )

Diviser la boule en huit petits pâtons équivalents. les étaler en 8 cercles de 1 cm d’épaisseur.
mettre dessus les dés de jambon, de gruyère, de champignons arroser d’une cuillère de coulis.

Former des boules et les laisser lever 1/2H dans un four préchauffé à 55°C puis éteint.

Faire cuire 20 minutes à 180°C