Idée de menu autour d’une presque blanquette de veau

Bonjour,

Voici pour ce dimanche une idée de menu qui fut ici celui du lundi de Pâques mais qu’on peut servir aussi bien un autre jour.

En entrée, un classique rapide et qui a toujours du succès : l’oeuf -mayo !

Bon là c’était Pâques donc les œufs durs ont eu le droit de voir la vie en couleurs

six beaux oeufs de paques tout en couleur

Si vous cherchez comment colorer les œufs ou comment marbrer les œufs, ce sont des recettes que j’ai déjà publiées. Pour le rouge, ce fut fait avec de la betterave 😉

Si vous ne pensez déjà plus à Pâques, ou que vous n’avez pas de lutins facétieux à la maison toujours prêts à faire des « potions magiques » pour colorer des œufs même au mois d’octobre ;), vous pouvez les servir blancs bien-sûr.

Ensuite, en plat, ce fut :

Blanquette de veau avec du riz

Blanquette de veauLa recette de la blanquette de veau à ma façon : c’est une recette sans légumes cuits avec la viande, c’est loin d’une une vraie blanquette mais c’est très bon je vous assure.

Pour 8 personnes : (oui on n’était que 6, comptez les œufs sur la photo, mais j’aime bien fait quelques parts supplémentaires sur ce genre de plats qui se réchauffe bien. Les parts qui restent sont alors congelées individuellement et quand je suis seule à la maison, je m’offre le plaisir d’un bon plat cuisiné prêt en 5 minutes, le temps de le réchauffer)

2 kg de sauté de veau
2 cuillères à café de fond de veau
3cuillères à soupe de fécule de maïs (Maïzena)
une feuille de laurier

Dans une grande cocotte, mettre un peu de matière grasse à chauffer et y faire revenir la viande coupée en cubes.

Couvrir la viande d’eau dans laquelle on aura dilué le fond de veau et y mettre le laurier.

Faire cuire au moins 1H à feu doux en ayant fermé la cocotte avec son couvercle

Dans un saladier, mettre la farine de maïs puis la délayer avec du bouillon de la viande( quelques louches). Verser le tout dans la cocotte et la laisser encore mijoter à petit bouillon, une bonne trentaine de minutes sans couvercle cette fois. La sauce doit alors à la fois réduire et s’épaissir.

Il ne reste plus qu’à servir, ici avec un « château » de riz fait avec mes cercles à pâtisserie par les gnomes ( qui ne mangent plus le riz que monté en tour ^^)

 

Et pour finir le repas, ce fut un dessert fruité : des morceaux de mangues et d’ananas servis avec au choix une chantilly maison et/ou de la glace à la vanille (tiens je pensais avoir publier la recette de la glace à la vanille depuis le temps, et bah non… c’est un manque qu’il faut que je corrige)

Bonne journée à tous.

 

Publicités

Magret de Canard au Chutney de Bluets

Tout d’abord qu’est-ce que le Chutney de Bluet ( de quoi ? Bluet kesako ?)

un Chutney de Bluet cela ressemble à ça :

Le Bluet des Vosges c’est un label donné aux myrtilles cultivées dans les Vosges. Ah des myrtilles, là on commence à voir ce que c’est… en chutney donc ( sauce aigre-douce) miam cela promet…

Mais dis-nous ton truc, tu l’as trouvé où ? Non parce que cela ne court pas les rues non plus…

C’est simple on en trouve facilement sur un de mes sites préférés de produits des Vosges : http://www.terredesvosges.com/ ( ceux qui me suivent depuis quelques temps déjà auront sans doute remarqué que ce site est dans mes liens depuis des années…) et non ce n’est pas un article sponsorisé, c’est juste que j’aime bien leurs produits… il faudrait que vous goutiez leurs bonbons, rahh.

 

Bon revenons à nos magrets… oui en goutant ( avec le doigt dans le pot …chut) le chutney, j’ai tout de suite pensé à un magret de canard délicieusement relevé par cette sauce.

 

et voilà donc une recette toute simple :

vous cuisinez votre magret comme vous le préférez, puis le tranchez avant de la servir avec une goutte de chutney sur chaque tranche…

( bon la photo n’est pas géniale, vous m’excuserez,  j’avais hâte de manger ce qu’il y avait dans l’assiette et pas envie de manger froid :p )

Magret de canard séché au romarin

1 beau magret
1 kg de gros sel (ici du gris de Guérande)
une branche de romarin
du poivre

Effeuiller le romarin et le mélanger au sel.
En mettre la moitié au fond d’un plat

Poser dessus le magret, peau vers le haut

Recouvrir avec le reste de sel au romarin

Tasser, couvrir et laisser tel quel 24h
Le lendemain, dégager le magret du sel

Le laver et le sécher avec un papier absorbant

Le poser alors sur un torchon propre et le couvrir de poivre (antiseptique)

Emballer le avec le torchon et le mettre à reposer 3 jours en bas du frigo.
Il ne reste plus qu’à découper et servir

Escalope de dinde à la sauce au pommeau


Pour 2 personnes

2 escalopes de dinde
15 cL de pommeau
2 cuillères à soupe de crème fraiche épaisse

Faire cuire les escalopes et les mettre de coté.
Déglacer la poêle encore chaude avec le pommeau

Le laisser réduire à feu doux jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide

Ajouter alors la crème, Mélanger , puis remettre la viande. Faire réchauffer sans bouillir et servir aussitôt (ici avec de simples nouilles pour bien profiter de la sauce 😉 )

Dinde à l’oseille et risotto de Gaëlle


Un risotto de chez Gaelle qui me fait de l’œil, un peu d’oseille dans mon panier AMAP, et hop un bon petit repas 😉

Pour 4 personnes :
un bouquet d’oseille
une cuisse de dinde
300 g de riz
30cL de muscadet
1L de bouillon
250g de champignons

Bon on compte une bonne heure de cuisson pour la cuisse de dinde, alors on commence par ca.

Laver et équeuter l’oseille. Avec la moitié, faire un lit sur lequel déposer la cuisse de dinde dans une cocotte allant au four

Recouvrir de l’autre moitié de l’oseille, arroser de 15cL de vin blanc et hop au four 200°C pour une heure

20 à 30 minutes avant de servir, faire revenir les champignons émincés dans une casserole avec un peu d’huile

Quand ceux-ci ont commencé à fondre, ajouter le riz et mélanger jusqu’à ce qu’il deviennent translucide

Mouillez avec le reste du vin blanc et laisser le riz l’absorber en remuant régulièrement.
Quand il n’y a plus de liquide, verser environ 2 louches de bouillon et continuer à mélanger le riz.

Quand il n’y a plus de liquide, verser environ 2 louches de bouillon et ainsi de suite jusqu’à épuisement du bouillon et cuisson du riz.

Sortir la dinde du four

Découper et servir

La dinde a une légère saveur acidulée donnée par l’oseille. On peut aussi, faire chauffer un peu de crème liquide et mixer dedans une partie de l’oseille pour en napper la dinde.

Lapin mijoté au cidre et aux champignons


un lapin détaillé en morceaux
250 g de champignons de paris
1 bouteille de cidre
thym, laurier
un peu d’huile

Faire chauffer l’huile dans une cocotte et y colorer un peu le lapin. Ajouter les champignons coupés grossièrement.

Y verser le cidre. ajouter le thym et le laurier.

Laisser mijoter à feu doux pendant une petite demi-heure

Cette fois-ci, je l’ai servi avec du riz cuit dans le bouillon du lapin :

D’autres recettes avec du lapin ?
Lapin aux poivrons et au martini blanc
Papillote de lapin à la coriandre et pommes de terre fondantes

D’autres recettes avec des champignons ?
Aumonières à la dinde et aux champignons
Le Boeuf Bourguignon-Carottes
Buns tomate, jambon, champignons, fromage
Coquelet cocotte aux girolles et au martini blanc
Courgette farcie au poulet et aux champignons
Pizza tomate/jambon/champignons/mozzarella
Soupe de poulet, champignons noirs et vermicelles

Coquelet cocotte aux girolles et au martini blanc


1 coquelet
des girolles
10cL de martini blanc
sel, poivre
un peu d’huile

Farcir le coquelet de champignons.
Dans une cocotte en fonte, faire revenir le coquelet dans l’huile pour le colorer légèrement.
Le reposer sur le dos, l’entourer du reste des champignons et arroser de martini. Saler, poivrer suivant les goûts

Fermer la cocotte et laisser mijoter à feu doux 15 minutes environ. Eteindre le feu et profiter de la chaleur de la cocotte pendant 10/15 minutes supplémentaires.
Servir